',''); } ?>

Accueil » Blog » A la rencontre d’un distillateur

A la rencontre d’un distillateur

Poussons les portes d’un domaine de Grande Champagne pour en visiter la distillerie

Pendant la saison de le la distillation se déroulent les dégustations olfactives des eaux-de-vie nouvelles

Après la vinification vient, entre novembre et le 31 mars de l’année suivante, le temps de la distillation.

Avec elle se déroulent des dégustations d’un type tout à fait particulier.

 

Distillateur – Livreur

Passé le porche nous entrons dans la cour, fermée par une belle charentaise, demeure de style Napoléon III avec deux ailes, construite l’une avant la crise du phyloxéra et l’autre après.

Dans un coin de la cour se cache une petite porte noircie par le torula, le champignon local. On accède ainsi à la distilleire du domaine.
Là, une partie de la production viticole du domaine est distillée pour être ensuite livrée à de grandes maisons de négoce. Une autre partie est conservée pour l’élaboration des cognacs et pineaux commercialisés directement par le domaine sous sa propre marque.

La distillerie

La distillerie est composée de deux alambics.
La particularité de cette distillerie est d’avoir un seul réchauffe-vins placé entre les deux marmites des alambics. Les pipes de réfrigération sont situées le long du mur opposé.
On peut ainsi passer entre la marmite et la pipe de chaque alambic.

La distillation

Le thermomètre situé en haut de la chaudière sert à contrôler la température dans la marmite. Le contenu de la cucurbite (la marmite) doit s’évaporer tranquillement, les arômes se sélectionner naturellement dans le chapiteau en forme d’oignon ou d’olive au dessus de la marmite avant d’être emportés par les vapeurs dans le col de cygne puis dans le serpentin du refroidisseur.
Les vins et les brouillis ne doivent pas trop bouillir, sinon la totalité du contenu de la marmite partirait directement vers la pipe de refroidissement provoquant la perte de tout le distillat voire la destruction de la chaudiére par implosion !!!!
D’où un contrôle rigoureux et régulier de la température par le distillateur pendant toute la chauffe.

La production

Au bout de 48 heures et 4 cycles de distillation, le vin est transformé en eau-de-vie. Les eaux-de-vie sont temporairement stockées près de la distillerie avant de partir dans les chais de plusieurs maisons de négoce ainsi qu’une partie conservée dans les chais du domaine.

Au bout de quelques années, les eaux-de-vie du domaine deviendront des pineaux des Charentes et des cognacs de Grande Champagnes, considérés parmi les meilleurs des produits artisanaux du vignoble.

Et, dans les chais et le paradis familial dorment quelques très vieux assemblages centenaires …

Mais, pour y accèder, une autre porte cachée est à trouver. Sans doute une autre visite au domaine.

Poussons les portes d’un domaine de Grande Champagne pour en visiter la distillerie et rencontrer son maître-distillateur