',''); } ?>

Accueil » Blog » La saison des Bonnes Chauffes

La saison des Bonnes Chauffes

Les bonnes chauffes au pays du Cognac ou le temps de la distillation traditionnelle

Au cœur des Charentes se cache la plus grande concentration de distilleries au monde…

Chaque année, d’octobre à mars prochain, les feux y sont allumés

Rencontrer un bouilleur de cru dans la douce chaleur dégagée par l’alambic

est un moment rare, hors du temps

La saison de la distillation

A partir d’octobre et jusqu’à fin mars de l’année suivante, plus de deux milles distilleries passent à l’action pour distiller les vins blancs produits en septembre, au moment des vendanges.

De la plus petite distillerie, équipée d’un alambic de quelques hectolitres de capacité, à la plus grande, équipée de 42 alambics de 25 hectolitres de capacité chacun, toutes vont jour et nuit pendant plusieurs mois allumer le feu puis le maintenir dans les Charentes.

La plus grande concentration de distilleries au monde

Au cœur du vignoble, en Petite et Grande Champagne, se trouve la plus grande concentration de distilleries au monde.

Il faut s’y promener un matin d’hiver, quand le temps est froid et sec, pour apercevoir dans chaque hameau le panache de vapeur s’élever au dessus des bâtiments, signe que s’y cache une distillerie.

Là, jour et nuit, le maître distillateur s’active lentement à “passer” les vins pour obtenir un brouilli qui, à son tour distillé, donnera l’eau-de-vie de Cognac.

L’art de donner du temps au temps, déjà …

Entrez dans une distillerie traditionnelle, discutez avec le bouilleur de cru dans la douce chaleur dégagée par l’alambic, sentez les arômes qui s’en échappent.

Tout commence avec le chargement de la cucurbite … La marmite de l’alambic ! Dès qu’elle est remplie, la montée en température commence.

Une fois les réglages du feu terminés, déjà le distillateur donne du temps au temps. Il se passe plusieurs heures puis à petit filet le précieux liquide va apparaître.

Le moment venu, découvrez comment il coupe les têtes, le cœur et les secondes… Rien de méchant ici, mais un art consommé de la sélection des distillats, du début à la fin du cycle de la chauffe.

Certaines année, la météo est capricieuse et teste le savoir-faire du distillateur. Temps trop clément, les vins se tiennent moins biens, le feu sous la marmite a des sautes d’humeur… Temps trop froid et les feux doivent être poussés pour garantir la bonne température sous la marmite.

Luxe ultime pour le visiteur, pendant un moment, bien au chaud, le distillateur pourvu qu’on l’y invite, va nous conter quelques anecdotes (et quelques secrets) du vignoble et nous expliquer la meilleure façon de distiller, la sienne.

Ainsi se vit la saison des Bonnes Chauffes en Charentes.

Les bonnes chauffes au pays du Cognac, moment de la distillation traditionnelle au cœur des Charentes, la plus grande concentration de distilleries au monde